Ces communiqués de presse gratuits vous informeront régulièrement de l'actualité des nouveaux sites, des scoops ou encore du lancement de nouveaux services ou de nouveaux produits relatifs aux sujets qui vous intéressent . Si vous souhaitez vous-même diffuser un communiqué de presse consultez un exemple de communiqué et inscrivez-vous !

OÙ MANGER EN THAILANDE DURANT SON VOYAGE

27. février 2011 | Par | Catégorie : gastronomie

La langue thaï regroupe tous les restaurants, petits ou grands, sous une seule et même appellation : ràan aa-hei an (« boutique de nourriture »). Le décor peut se limiter à quelques publicités pour de la bière et à un petit ecriteau, ou se composer de détails bien plus incongrus, comme une image des Alpes suisses. L’éclairage au néon — économique et ne dégageant pas de chaleur — est le plus répandu. Ces restaurants sont généralement axés dans un seul type de cuisine, locale ou régionale.
Plus génériques, les rcian aa-hàan taam sàng (boutiques de plats sur commande) peuvent vous préparer presque n’importe quelle recette
thailandaise de votre choix, qu’il s’agisse d’un plat de riz, de nouilles, voire un repas plus élaboré. La plupart des mets thaïlandais sont disponibles, compris ceux des catégories tôm yam, yam et phàt. Vous reconnaîtrez ce type d’établissement aux ingrédients crus présentés devant l’entrée.
Dans les restaurants plus chic, vous trouverez une carte imprimée (souvent des traductions anglaises hasardeuses), des nappes, la climatisation et ambiance chère aux Occidentaux. Le Thaïlandais moyen préférant commander ses plats favoris sans se référer à une carte, ces établissements plus coûteux attirent exclusivement une clientèle huppée recherchant les saveurs internationales.
Pour les endroits les plus simples et les plus agréables pour se restaurer en Thaïlande est le marché de nuit, qui peut varier d’un petit groupe de tables et de chaises en métal au bord d’une rue à de vastes ensembles occupant plusieurs pâtés de maisons. Tous ont en commun leur concentration die rôt khén (chariots ambulants), sortes de cuisines mobiles que leurs propriétaires installent à un emplacement qu’ils jugent idéal, par exemple un croisement ou sur un lot inoccupé.
On distingue deux types de marché de nuit : le tàlàat yen (marché du soir) commence juste avant le coucher du soleil et reste ouvert jusqu’aux environs de 21h ou 22h (parfois plus tard dans les grandes villes) ; le tàlàat tôh rôung (ouvert jusqu’à l’aube) démarre son activité vers 23h et se poursuit jusqu’au lever du soleil. On les trouve généralement devant les marchés de jour, à côté des gares routières et ferroviaires ou à des carrefours très passants.

Tags: ,

Les commentaires sont clôturés