Comment j’ai boosté mon référencement grâce à Linkeyword : témoignage d’un utilisateur

0

C’est le buzz de l’été : Linkeyword, la nouvelle grande plateforme d’échange de liens, a couvert ses portes début juillet. Malgré la période estivale qui incite d’avantage à la farniente qu’au netlinking, le site compte chaque jours de nombreux nouveaux adeptes. Et, surtout, les réactions positives se multiplient.

En utilisant Linkeyword, j’ai obtenu, en l’espace d’un mois, 8 liens non réciproques issus de 5 sites internet différents. Il n’y a pas de secret avec Google : un lien reste la meilleure façon d’améliorer son référencement.

Le principe de Linkeyword est de permettre à toute personne de réaliser des échanges de liens réciproques, triangulaires ou non-réciproques. Personnellement, j’opte surtout pour les échanges non-réciproque : j’obtiens alors les mêmes résultats qu’avec de l’achat de lien, mais gratuitement est sans risque particulier de sanction, puisse que les liens que j’obtient ne proviennent pas de sites ayant l’habitude de faire des liens spécialement pour le référencement.

Le principe de l’échange réciproque : lorsqu’un site internet fait un lien vers moi, au lieu de faire à mon tour un lien vers lui, je lui transfère des crédits. Les crédits sont une monnaie virtuelle qui permet d’évaluer ce que chacun donne et reçoit dans la plateforme Linkeyword. Elle n’a pas de valeur en euro.

 

L’autre grand avantage de Linkeyword est la simplicité d’utilisation : nul besoin d’analyser pendant de longues minutes les sites internet inscrits : une simple recherche lancée depuis l’interface de partenariat permet d’accéder à une liste classée automatiquement par pertinence, selon des critères SEO très variés : thématiques PageRank, nombre de liens sortants etc…

 

Grace à mes 8 liens non réciproques obtenus en peu moins d’un mois, je me suis positionner dans le top 3 de Google sur 5 de mes 15 expressions clefs. A coup sur, de quoi commencer l’été en beauté !

 

Share.

About Author

Comments are closed.