Tout savoir sur le métier de couvreur

0

Le métier de couvreur est une activité exercée en hauteur et à l’extérieur. Perché sur les toits, un couvreur s’occupe de la construction et de la réfection de votre toiture. De son travail,  il vous permettra d’avoir une bonne isolation et un aspect beau à voir de votre maison. Ainsi, le ciel ne vous tombera pas sur la tête ! C’est un boulot particulier parce qu’il se fait sur un gros chantier, aux vues de tous. Donc, pour être un couvreur, il faut aimer travailler à l’air libre. Ci-dessous, découvrez le métier de couvreur !

Quelles sont les missions d’un couvreur ?

Que ce soit un couvreur-ardoisier, un couvreur-zingueur ou un couvreur-tuilier, ils occupent la même activité qui est de poser les toits des maisons. Par ces faits, un couvreur exerce plusieurs tâches très variées en lien avec le type de chantier sur lequel il travaille. D’abord, ce professionnel du BTP prépare le plan de travail sous les directives de son chef ou de son client. Puis, il met en place les dispositifs de sécurité et les outils nécessaires tels que les échafaudages, les échelles, la combinaison, la ceinture porte-outils, les différents marteaux de couvreur et les clous, et le plus important,  le matériau de revêtement. Lors de son intervention, il fixe en premier lieu les liteaux sur la charpente et pose la couverture selon la préférence du client : ardoises, tuiles, zinc, bois, etc. Ensuite, il met de l’enduit pour réaliser un faîtage scellé ; accomplit les finitions nécessaires, notamment, l’installation d’évacuation des eaux de pluie (gouttières, chéneaux, tuyaux de descente de l’eau pluviale).

Un couvreur peut également réaliser l’isolation thermique d’une maison, la pose des fenêtres du toit ainsi qu’une rénovation dans le cadre des monuments historiques.

Quels sont les formations et les diplômes ?

Comme tout travail, pour exercer ce métier, il faut être formé et avoir un certain diplôme. À cet effet, pour devenir un professionnel dans le domaine de toiture comme ce couvreur en Lot et Garonne, il faut détenir un cap ou un BEP. Ces derniers sont obtenus dans un institut professionnel ou en apprentissage. Après 3 ans de formation, les diplômes suivants vous seront livrés : cap couvreur, cap étancheur du BTP et des TP, cap étancheur-bardeur, brevet professionnel étanchéité du bâtiment, brevet de maîtrise couvreur ou brevet professionnel de couvreur, BEP technique du toit… et pour plus d’expériences et de responsabilités dans ce domaine, vous devez continuer la formation pour avoir un BTS charpente-couverture ou un BTS enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité. Bref, le métier de couvreur peut être exercé partout et par tout le monde avec un certificat de professionnel en poche.

Quelles sont les qualités requises ?

Le couvreur doit aimer travailler à l’extérieur et, surtout, ne doit pas avoir le vertige ! C’est comme même un point essentiel si vous envisagez d’exercer cette activité. Elle nécessite une grande prudence et une capacité physique optimale puisque le travail se fait en hauteur, peu importe le temps qu’il fait. Il faut avoir un bon sens de l’équilibre et une parfaite concentration, car tout se fait manuellement en respectant une certaine règle d’art et d’esthétisme. À part les conditions physiques et mentales d’acier et les savoir-faire d’un couvreur, il faut également être fort en dessin et en géométrie dans la conception des plans. C’est la combinaison de ces trois qualités qui fait d’un couvreur un professionnel.

Share.

About Author

Comments are closed.

Mentions légales - Contact