Découvrir le vrai métier d’un jardinier

0

Amoureux de la nature, un jardinier passe son temps à entretenir les espaces verts. Sa profession touche la création, l’aménagement et l’entretien de parc et de jardin de toute taille. Certains exercent au service des particuliers et d’autres pour les sociétés et les collectivités. Pour savoir comment devenir jardinier, ses missions, ses qualités et les formations nécessaires pour y arriver, continuez votre lecture.

À quoi consiste le travail d’un jardinier ?

Le métier d’un horticulteur ne consiste pas uniquement à arroser et à arracher les mauvaises herbes. Il peut aussi assurer de multiples tâches comme la tonte des gazons, le ramassage des feuilles en automne ainsi que le débroussaillage des buissons alambiqués. Même si ses travaux varient selon les saisons, un jardinier a aussi comme missions de réaliser des plantations. Il passe le rouleau et assure le traitement phytosanitaire des pelouses.

Parfois, il est amené à concevoir des réalisations extérieures. Ce dernier consiste à dessiner les parterres et à tracer les allées. Bien plus qu’un simple entretien, il effectue également des travaux de maintenance des maçonneries, des dallages et des murets mobiliers escaliers. Sa polyvalence lui permettra de préparer les sols et les semis, d’installer les pelouses et les fleurs, mais surtout l’entretien des arbres et des plantes au fil des saisons.

Si la propriété dispose de bordure de cours d’eau, de dunes ou des plantations dans des serres, l’horticulteur est amené à l’entretien des espaces verts. En sachant les règles de sécurité à respecter, il peut manipuler et entretenir les machines ainsi que les équipements à sa disposition.

Quelles sont les compétences nécessaires ?

Gardez en tête que ce job demande quelques aptitudes. Avoir un grand esprit d’équipe en est une. Pour ceux qui vont intégrer les entreprises d’horticulture, ils vont faire partie ou seront en tête d’une équipe chaque jour. De ce fait, vous devez savoir vous entraider avec d’autres travailleurs.

Outre l’amour des plantes, il doit avoir un savoir approfondi sur les végétations. Les caractéristiques et les besoins de chaque végétation n’ont pas de secrets pour lui. Un jardinier touche à tout. D’ailleurs, ce technicien des plantes doit avoir une minutie remarquable parce qu’il ne doit rien prendre à la légère. En établissant un plan avec le propriétaire avant un projet, il doit le suivre mot par mot tout en faisant attention à tous les détails.

Quelle que soit la condition climatique, ce jardinier expérimenté qui se trouve dans le 33 par exemple, a toujours une bonne forme physique. De plus, Il supporte les intempéries tout en s’adaptant aux chantiers qu’il a en charge. À part cela, il ne faut pas oublier que le métier de jardinier requiert de la minutie, de la précision, mais surtout de l’originalité.

Quelles formations pour exercer ce travail ?

Vous souhaitez devenir jardinier ? Sachez que ce type de métier s’apprend notamment sur terrain. Cependant, des formations et des diplômes peuvent vous  y mener. Pour ceux qui visent la conduite d’un chantier paysager, ils peuvent déjà le préparer avant le bac. Ainsi, vous avez à intégrer les formations de CAPA travaux paysagers qui vous rend professionnel ensuite. Vous pourrez aussi acquérir les techniques de base en ayant un BEPA aménagement de l’espace.

Après le bac, vous avez le choix de suivre le BTSA aménagement paysager. Après, vous saurez gérer un aménagement paysager de A à Z. Tout au long du programme, vous apprendrez les végétaux et leur environnement ainsi que le plan économique et technique du métier. En ayant ce diplôme en poche, il vous est possible de travailler en bureau d’étude avec un architecte ou travailler pour votre compte. Pour aller plus loin, formez-vous dans des écoles d’ingénieurs spécialisées ou des écoles d’architectes.

Share.

About Author

Comments are closed.

Mentions légales - Contact